OWL CAVEBroken Speech

Broken Speech est le premier album d'Owl Cave, un nouveau one-man band dans le paysage musical extrême français. Il aura fallu plus de trois années à cet album pour enfin voir le jour, entre les différentes phases de composition, puis de production.
Si cet album va chercher ses racines dans un black metal lourd et dissonant, Broken Speech ne peut cependant pas s'y résumer. Imaginez un enchevêtrement de textures sonores tortueuses, des riffs grinçants s'enchaînant à des allures frénétiques entrecoupés de passages ambient plus éthérés, en passant par des ambiances tribales, presque sauvages, ou encore certaines sonorités industrielles.
Malgré la diversité des sons et des textures, il ne s'éparpille cependant pas pour autant dans tous les sens. S'en dégage au contraire une sensation de maîtrise et d'unité, un fil conducteur auquel se rattachent insensiblement d'une manière ou d'une autre toutes les explorations sonores auquel s'est livré S., l'instigateur du projet.
Ce fil conducteur se ressent jusque dans la forme que revêt cette pièce, puisque le choix a été fait par l'artiste de condenser les 6 titres en une seule piste, contraignant ainsi l'auditeur à une écoute intégrale de l'album, et dans l'ordre voulu par le compositeur, à l'encontre du mode de consommation majoritaire de la musique aujourd'hui.
Cheminement intérieur en 6 étapes, cet album n'était au début absolument pas pensé comme tel. Composer a été pour S. un processus cathartique qui lui a permis de s'exprimer à un moment où les mots lui faisaient défaut. Il appartient aujourd'hui à chacun de s'y laisser absorber et de chercher à ressentir les différents niveaux d'intensité insufflés dans chaque titre.
Si S. reste la tête pensante du projet, ayant tout composé et enregistré la plupart des éléments lui-même, il a cependant su s'entourer convenablement pour chaque étape. La batterie a été enregistrée par un batteur session au Studio de St-Loup, où les guitares ont également été réampées. Le mixage a été confié à Thomas Le Roux, et le mastering à Deviant Lab.
Concernant l'artwork, il a été réalisé avec brio par Dehn Sora, que l'on ne présente plus dans ces sphères où tant d'albums ont bénéficié de son talent. Il a su d'emblée créer un univers visuel correspondant à la musique.
Lourd, riche, dissonant, terreux, torturé, brut, sont autant d'adjectifs qui pourraient convenir à décrire cet univers sonore
Publié le
17/09/2021
VIOLENT ALLIES