Live Report

Gorod / Stengah / Except One
Le Petit Bain
Paris le 29.03.2022

 

Stengah est un jeune groupe qui monte. Un très bon album puissant, énergique sorti récemment m'a donné envie d'aller voir si les petits gars du Nord seraient aussi efficaces sur une scène.
Et c'est au Petit Bain à Paris où ils étaient sur la même affiche que Gorod et Except One que j'ai eu cette occasion.
C'est Except One qui a ouvert le bal avec un court set efficace comme à leur habitude. De quoi bien rentrer dans la soirée.
Un très rapide changment de plateau, et voilà Stengah qui arrive sur scène. , une belle présence sur les planches, voilà ce que l'on attend d'eux. Stengah c'est du sûr et du sans fioriture. On envoie. Des musiciens hors pair, avec une mention spéciale à l'excellent bassiste Benoit Creteur. On parle plus souvent des guitaristes dans les concerts, Max Delassus et Alex Corta ce soir très efficaces et très bons ce soir, mais moins souvent des bassistes. C'est chose faite. Le tout parfaitement soutenu par le très très bon Eliott Williame, qui a martyrisé comme il se doit ses fûts. Vous rajoutez la puissance de la voix du frontman Nicolas Queste, et vous avez les ingrédients d'un groupe qui a un avenir très prometteur. Et je pense qu'ils ne sont pas trompés Chez GDP en s'occupant d'eux. Une très belle prestation même si l'expérience qui leur manque forcément de la scène, est compensée par une véritable efficacité musicale. Avec le temps, l'enchaînement des dates et des concerts, l'expérience qu'ils vont en tirer, voilà un groupe qui sera très vite mis sur le devant des affiches. Un bon gros son, du bon métal comme on aime. Un groupe a suivre de très près.
Gorod, de leur côté, c'est l'expérience. Une présence depuis longtemps sur les scènes métal en France et à l'étranger et surtout une grosse efficacité sur les planches. Et ce soir ne dérogera pas à la règle. C'est même plus que de l'efficacité. Ce groupe te retourne une salle en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire. Il faut dire que le charisme et la voix de Julien Deyres vous remuent dès les premières vocalises. Et les guitares de Mathieu Pascal, Nicolas Alberny associées à la rythmique hyper précise, comme il se doit dans ce style de musique, de Ben Claus à la basse et Karol Diers à la batterie complètent parfaitement l'harmonie du groupe. Des compos qui vous font bouger et sans vous en rendre compte, vous vous retrouvez dans de petits pogos forts sympathiques pour entretenir l'amitié !! Déja que le Petit Bain, posé sur la Seine, bouge, là, je ne vous raconte pas. Presque le mal de mer !! Quel concert.... Et quelle soirée.



Remerciements: Olivier (Replica Promotion), Gerard Drouot Production, Le Petit Bain.


L&T Le 12.04.2022

Gorod

Image

Stengah

Image

Except One

Image
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l\'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
essentiel
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.