YAROTZ Erinyes

Certains utilisent la psychothérapie, YAROTZ utilise la musique comme exutoire et comme moyen d’exprimer le rejet de certains penchant de notre humanité. Les textes de YAROTZ ont souvent été écrit en réaction à des sujets de société actuels ou des faits qui ont touché la sensibilité du groupe : l'héritage climatique, les pressions sociétales ou encore la religion. Par ces textes, YAROTZ ne fait pas uniquement un état des lieux. Dans chacun des morceaux, le groupe font vivre les Erinyes en racontant un twist scénaristique, un "retour de bâton".
Par cet album, YAROTZ a voulu développer l’idée de la psychostasie. Il s’agit, dans la mythologie égyptienne, de l’étape de la pesée de l’âme. Le défunt se voit peser le cœur afin de déterminer sa futur destination. Le visuel de l’album, signé par l’artiste Japonaise Yuki Watanabe, représente une version végétale d'Erinye, déesse vengeresse de la mythologie grecque, offrant en sacrifice un cœur humain à un animal affamé.
Composé de neuf titres, l’album a été enregistré et mixé par Cyrille Gachet (Year Of No Light, Fange, etc.) et masterisé par Alan Douches (Mastodon, Converge, Dillinger Escape Plan, etc.). L’artwork est un diptyque réalisé au crayon par l’artiste japonaise Yuki Watanabe. Erinyes voit la participation de Christian Andreu (Gojira) sur “Childish Anger”. YAROTZ est accompagné par le XL Tour et le réseau SMAC des Landes.
Publié le
25/03/2022
VIOLENT ALLIES
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l\'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
essentiel
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.