Live Report

Last Train
Le Blues autour du Zinc 
Beauvais 2021
On a eu peur qu'elle ne puisse pas se faire cette 21ème édition du Festival Le Blues autour du Zinc 2021 à Beauvais, mais à force de patience, d'abnégation, de passion, après un 1er report de Mars à Mai, puis de Mai à Juin, elle a enfin pu démarrer. Certes, les grosses affiches internationales prévues ne sont pas là, ne peuvent pas être là. Mais Laurent et toute l'équipe du Festival nous offre cette année une belle programmation.
Last Train, Trust Akoustik Tour, Keren Ann, Johnny Montreuil, Soviet Suprem, et pour conclure la traditionelle soirée "Blues au féminin" avec Sweet Scarlett et Kaz Hawkins.
Sans oublier les groupes qui se produisent les vendredis et samedis dans les bars et les rues de Beauvais, promettant, là également, de bons moments.
Après une 1ère soirée le 12 juin, le véritable départ du festival a eu lieu ce vendredi 25 juin avec l'excellent groupe de rock Last Train avec en ouverture NiJinski.
Bon malheureusement je n'ai pu arriver à temps pour voir et écouter ces derniers.
Mais à 20h30 lorsqu'à retentit la musique d'intro de Last Train, j'ai rejoint les spectateurs dans la salle de L'Elispace pour partager, après ce long temps de disette la joie de voir, enfin, un groupe live sur une scène.
Et même les gars de Last Train devaient être en manque de public, car ils nous ont envoyés du très très lourd d'entrée de concert. Le public assis a été invité à se lever, sans pouvoir se déplacer, mais c'est debout et dans une superbe ambiance que ce concert d'ouverture a pu se dérouler.
Last Train pour ceux qui ne connaissent pas est un vrai groupe de Rock. Un groupe de Rock français qui sort des sentiers tracés par leurs prédécesseurs. Un mélange de Rock anglais, de psyché et de guitares saturées. Des compos parfaitement équilibrées, et une présence en scène qui a ravi tout le public. Enfin du bon vrai Rock. Enfin du gros son. Et enfin des gens qui bougent et qui crient, tapent des mains en rythme et applaudissent pour ce qui a été un super concert.
Et après tant de frustrations, c'était bon, très très bon...


Remerciements: Laurent Macimba, Sophie Louvet, Bruno Labati, Le Blues autour du Zinc.


L&T Le 01 Juillet 2021autour du Zinc.
Image

GALERIE PHOTOS