CALIBAN Zeitgeister

Il a fallu que les vétérans du metalcore allemand, CALIBAN, enregistrent une reprise de "Sonne" de Rammstein pour se rendre compte que leur langue maternelle s'accordait parfaitement avec leur collision tempérée de riffs percutants et le chant urgent d'Andreas Dörner. Les fans souhaitant que le quintet originaire d'Essen enregistre un album exclusivement en allemand, le groupe s'est tout simplement dit : "Pourquoi pas ? "Pourquoi pas ?" et "Zeitgeister" est né. Après 11 albums de référence, la vision du groupe pour cet album s'est imposée naturellement : une rétrospective de la carrière et une plongée dans les morceaux favoris de CALIBAN qui n'ont pas été diffusés en live depuis longtemps.
Formé en 1997, CALIBAN n'a jamais cessé de parcourir le monde et de partager des scènes avec des groupes comme Slayer, Kreator et Killswitch Engage, "" était un retour aux sources bienvenu. Avec l'aide du producteur Benjamin Richter (Moonspell, Emil Bulls, etc.), CALIBAN a sélectionné sept titres pour leur donner une nouvelle vie : "Trauma" (feat. Matthi de Nasty, "Arena Of Concealment"), "Herz" ("I Will Never Let You Down"), "Ausbruch nach Innen" ("Tyranny Of Small Misery"), "Feuer, zieh' mit mir" ("Between The Worlds"), "Nichts ist für immer" ("All I Gave"), "Intoleranz" ("Intolerance"). "Mein Inferno" ("Mon petit secret"). "Zeitgeister" compte également un nouveau titre, "nICHts". "C'est une chanson sur le sentiment de désorientation et de désespoir, sur la dépression et le sentiment d'impuissance. Des sentiments auxquels beaucoup d'entre nous peuvent probablement s'identifier ces derniers temps", déclare Dörner.
Publié le
14/05/2021
VIOLENT ALLIES