MINDPATROL Ikaria

Le groupe luxembourgeois de métal progressif extrême Mindpatrol annonce son quatrième album "Ikaria", un album conceptuel qui se déroule dans un futur apparemment parfait : grâce à un mécanisme omniprésent de surveillance de l'esprit, la ville d'Ikaria est purgée de tout crime et de toute intention vile, permettant à ses habitants de vivre une vie parfaitement paisible au prix de leur liberté de pensée. Une jeune femme nommée Myra n'est pas affectée par cette surveillance de l'esprit, car elle est incapable d'entendre. Alors qu'elle cherche un moyen d'empêcher les habitants d'Ikaria de restreindre encore plus leur liberté, elle se retrouve rapidement les mains couvertes de sang.
Mindpatrol n'hésite pas à utiliser l'intégralité de sa palette de couleurs afin de capturer les détails de son histoire dans sa musique. Comme ils préfèrent briser les attentes plutôt que de s'enfermer dans une case, ils laissent leur créativité s'exprimer là où ils le souhaitent. Mais on peut s'attendre à une chose : Les choses deviennent sombres.
L'histoire d'"Ikaria" se déroule parallèlement aux événements du troisième album de Mindpatrol, "Vulture City", et s'accompagne à nouveau d'un roman allemand écrit par le groupe lui-même. "Ikaria" peut donc être considéré comme la conclusion d'un projet gigantesque qui s'étend sur deux albums et deux romans, qui s'alimentent mutuellement dans les détails, mais qui peuvent parfaitement être écoutés ou lus séparément.
"Ikaria" a été mixé et masterisé par les mains expertes de Sebastian Levermann (Orden Ogan), permettant à la musique de faire des ravages dans ses moments de mur du son audacieux tout comme elle enchante l'auditeur dans ses parties plus fragiles et plus sombres.
Publié le
04/06/2021
VIOLENT ALLIES