interview

Toybloïd
La crise du Covid est arrivée juste au moment où Toybloïd allait sortir son second album en 13 ans d'existance. "Modern Love" c'est l'album de la maturité avec des textes forts signés pour la majorité par Lou et une musique Rock et généreuse comme sait le faire le trio sur scène. C'est Madeleine, la bassiste et choriste qui nous en parle.


L&T: Salut Madeleine. Est ce que tu peux nous présenter ou plutôt nous re-présenter le groupe Toybloïd pour les rares personnes qui ne vous connaîtrez pas ?
M: Salut, c'est gentil ça. (Rires). Toybloïd est un groupe qui existe déjà depuis 13 ans. Ca me fait toujours drôle de dire ça !! Et on sort seulement notre deuxème album.On est un trio de rock très classique: guitare, basse, batterie. Lou qui est guitare/chant, moi à la basse et au choeur, et Greg à la batterie. Trio de rock qui chante en anglais et on a fait un 1er album en 2016 qu'on a enregistré à Londres en analogique avec le mec qui a fait l'album "Elephant" des White Stripe. Et donc 4 ans après on sort enfin nnotre second album qu'on a fait toute seule. On a monté notre propre label, on s'est démerdé. On a viré nos managers, notre label, et on a fait l'album qu'on avait envie de faire. On s'est débrouillée toute et seule, et on est trop contente.

L&T: Tu dis que ça fait 13 ans que vous vous connaissez, donc vous vous êtes rencontrées à la maternelle ou en CP ?
M: (Rires). Tout le monde nous dit ça et c'est très gentil, mais on est plus si jeunes. Bon c'est vrai qu'on avait 16 ou 17 ans quand on s'est rencontré. Ma 1ère fois avec Toybloïd c'était la veille de mon bac français et je remercie encore mes parents de m'avoir laisser voir à ce concert. Donc oui, on a commencé jeune.

L&T: Comment tu définis le groupe musicalement ?
M: Ca c'est toujours une question qui m'embête. Alors c'est du Rock tout simplement. Alors même si ce mot est devenu interdit on fait du "Pop Rock". Même si maintenant c'est complètement banni de dire ça. Donc je dirais du rock très mélodique avec des touches de Pop. De bons refrains et des mélodies qui rentrent dans le crâne, saupoudrés de gros riffs et de grosses distorsions. Voilà.

L&T: Avant de parler de "Modern Love", votre nouvel album, y a une une phrase sur votre bio qui m'a marqué "Ça parle d'amour et de sueur, de drag queen et de cyprine" C'est ce qui vous correspond, "Liberté et Provoc" ?
M: Oui un peu (Rires). C'est ce qu'on a essayé de développer sur cet album. C'est vrai que le 1er album qui est sorti alors qu'on avait déjà 10 ans d'existence était un peu une compil de ces 10 années. On était très jeune et on n'avait pas encore d'identité très confirmée. On faisait du rock et basta. Et en mûrissant, on s'est rendu compte qu'on avait quand même pas mal de choses à dire, une image assez marquée et Lou évolue beaucoup dans le milieu Drag Queen et c'est cette identité forte qu'on voulait mettre en avant.

L&T: Bon, on parle de "Modern Love". Plus qu'un album c'est un cri. Vous abordez de front les sujets de notre société ?
M: Toutes les chansons de cet album sont des histoires d'amour entre nanas qui, en général, se finissent mal. Après il y a d'autres sujets comme l'adolescence où c'est difficile parce que tu te fais rejeter par tes pères mais où c'est aussi comme ça que tu te construis. Je dirais que les textes de cet album sont un peu une revanche sur beaucoup de choses que l'on a vécu dans le passé. C'est le cas pour les groupes de rock, les problèmes sont souvent le cas de sources d'inspiration. C'est Lou qui a écrit quasiment tous les textes. Je crois que ça lui a fait un bien fou de sortir tout ça.

L&T: Elle se sent plus libre ?
M: Oui, je pense. On ne savait pas trop si on devait parler de tout ça, ou bien si on laisse de côté. Et au final, elle a eu envie de le sortir. D'où la pochette où on est allé jusqu'au bout du coup.

L&T: Vous parlez d'amour sous toutes ces formes pratiquement, du beau au plus violent, je ne parle pas physiquement, mais celui qui vous prend aux tripes, on n'est que dans le vécu ou bien il y a des histoires inventées ?
M: Alors, encore une fois c'est l'histoire de Lou, mais de ce que je connais de ces histoires, c'est du vécu (Rires). Après c'est arrangé, romancé pour les chansons mais c'est du vécu. Moi j'ai également écrit 2 textes qui ne sont pas des histoires d'amour qui sont complètement vécues également. On s'inspire beaucoup de ce qu'on vit. On n'invente pas pour l'instant. Ca viendra peut être (Rires).

L&T: Il y a une chanson qui s'appelle "7". Les "7 ans" sont toujours un tremplin dans les couples, même maintenant, c'est pas une légende ?
M: Voilà c'est ça. C'est exactement le sujet. Ca nous a été inspiré par l'histoire d'un copain. On ne sait pas pourquoi ce chiffre 7 dans un couple c'est le test.

L&T: "Rck N Rll" est sorti en 2018, mais on le retrouve sur l'album, c'est le titre liaison justement entre ces 2 albums ?
M: Exactement. En fait on l'a ré-enregistré et re-arrangé, mais peut être que personne ne s'en rendra compte car on n'a pas beaucoup changé de choses (Rires). Fin 2017, on avait bien essoré notre 1er album et on voulait passer sur un deuxième; Et là, on s'est rendu compte que les managers et le label avec qui on travaillait n'avait pas la même vision du groupe que nous. Du coup, on s'est dit qu'on allait continuer toute seule, tracer notre route. On savait que ça allait compliqué. Financièrement déjà, puis monter un label, les enregistrements, bref tout ce que cela entraînait. Très vite, dès qu'on a pris cette décision et pour nous prouver qu'on faisait le bon choix, on a composé ce morceau. On a contacté un pote ingé-son, un autre qui a un studio, on a mis en marche notre réseau potes en fait et on a enregistré ce morceau là. Donc oui c'est bien le morceau liaison.

L&T: Les textes sont forts, emprunts de sincérité et je dirais qu'ils laissent aussi transparaître des peurs ? Tu penses que Lou a réussi à les surmonter ou du moins apprendre à vivre avec ?
M: Ah la la. Je suis embêtée de répondre à sa place. Je dirais que ça lui a fait vachement de bien d'extérioriser tout ça. Et en grandissant, on apprend à vivre avec oui. Sur le 1er album, c'était l'ancien batteur qui écrivait les textes. Lou n'avait pas du tout confiance en elle pour écrire des chansons. Et pour cet album elle a quasiment tout écrit. Elle a écrit des supers textes. Ca a été une révélation pour elle, et pour cet album là.

L&T: On plonge dans des atmosphères et des ambiances très différentes. Du "Punk Garage" à de l'Electro, le Rock, vous aimez aller d'un univers musical à un autre ?
M: Oui. Même si on a tous une base Rock depuis notre adolescence, on adore aussi un gros single, un gros Rihana ou Beyoncé par exemple très efficace, on aime bien. Pour moi, une mélodie efficace, il n'y a rien de mieux quelque soit le style. Un refrain qui fonctionne, un truc qui te rentre dans la tête j'adore ça. Après que autour il y ait des guitares ou du beat-électro peu importe.

L&T: Cet album a été composé pour la scène ?
M: Oui bien sûr car le Rock c'est sur scène que ça se passe. Donc forcément ça se sent dans tes compositions. Mais par rapport au 1er album qui était enregistré en analogique, très peu de piste, il était issu de la scène. Pour "Modern Love", on s'est moins pris la tête pour savoir ce que ça allait donner sur scène. On a fait ce qu'on voulait en studio. On a mis des "3 couches de guitares", mais ils ont été composé pour trois, donc ils fonctionnent bien sur scène, pas de problème. Alors on l'a composé pour la scéne, mais sans hésiter à se faire plaisir en rajoutant des petits trucs et des petit arrangements pour les ambiances.

L&T: Vous travaillez comment pour la musique ?
M: C'est souvent Lou qui amène une base, souvent développée. Parfois un morceau entier, d'autres fois qu'un refrain, et on travaille ça ensemble. Moi aussi, j'en ai apporté aussi et on les travaillent tous les 3. Fred Lefranc qui est le réalisateur, l'ingé-son, celui qu'on appelle le fameux 4 ème membre du groupe, a pas mal participer au ravil d'arrangements. Dès la pré production il était avec nous, il nous a suggéré pas mal de choses. Ca nous a beaucoup aidé de ne pas que tous les 3. On aime beaucoup avoir quelqu'un de confiance qui écoute les morceaux assez tôt..... et qui n'hésite pas à donner son avis. Il nous a aiguillé intelligemment.

L&T: Quelle(s) évolution(s) il y a eu entre votre 1er album et celui ci. Musicalement, ambiances, textes ?
M: Les textes déjà puisque c'est Lou qui a écrit et qui a sorti tout ce qu'elle avait en elle. Moi aussi, je me suis bougé pour extirper quelques trucs. On a mûri, pris plus de confiance en nous et maintenant on sait qu'on est capable de dire des choses. Et on a pleins de choses à dire (Rires). Musicalement, c'est surtout la production qui a changé. On n'avait pas envie de refaire un truc garage comme le 1er album qui était plus crado, plus brut. C'était très bien de faire ça pour un 1er album, mais il fallait évoluer. Là, on voulait quelque chose mieux produit et qui ressemble plus à ce qu'on écoute. On est fan du Rock des années 2000. On n'est pas dans un revival 70s et 80s. Nous on a grandi avec des Gossip, Block Party, Franz Ferdinand et c'est in Rock que l'on entend plus tellement. Il n'a pas encore fait son grand retour. Je pense qu'on a fait l'album qu'on aurat entendre quand on était ado.

L&T: Le virus est venu mettre un peu le bordel dans notre vie....
M: Oh la la oui !!!

L&T: Tu penses qu'il va nous aider à évoluer dans le bon sens, ou au contraire, il risque de nous faire nous renfermer ?
M: C'est difficile à dire. Je ne sais pas. C'est tellement fou. Tout ce que je peux dire c'est qu'il nous a interrompu alors qu'on était en plein début de tournée. On avait je ne sais pas combien de concerts de prévu, bref c'était la grosse tournée. La sortie de l'album, les promos, bref tout le travail de plusieurs mois. Et tout s'arrête d'un coup. Bon ça s'est arrêté pour tout le monde. Je ne serais pas quoi te répondre là dessus. Est ce que ça va empêcher de jeunes groupes de sortir ? Est ce que ça va arrêter ou interrompre longtemps les concerts ? Là où cela peut influencer c'est que tout le monde réfléchit à des choses, alors peut être que la musique va changer dans sa création, sa diffusion. Il y a pas mal de choses qui vont sûrement se mettre en place.
Il y aura aussi des discussions sur l'avenir de la planète, les enjeux écologiques et économiques donc peut être que cela pourra générer des choses intéressantes pour le futur. Par contre musicalement, je redoute toutes les chansons qui vont arriver sur le confinement. Nous dans le groupe, on a ouvert notre conscience écologique, on fait attention, on ne demande plus de bouteilles d'eau, on vient avec nos petite gourdes. Idem pour les repas, on privilégie le local. On essaie de faire des loges "zéro déchets". Pour le merch, on a pris du coton bio, fabriqué dans des usines qui sont certifiés que ce ne sont pas des enfants qui bossent et que les gens aient un revenu décent. On essaie d'avoir ce rôle là en tant que groupe. Bon, certes, les concerts ce n'est pas ce qu'il y a de plus écologique, mais on essaie à notre niveau de faire quelque chose.

L&T: La sortie de l'album a dû être décalée, les dates de concerts annulées ou reportées, est ce qu'on va quand même arriver à vous voir sur scène ?
M: Oui, ça s'est plutôt bien décalé à la rentrée. Reste à savoir ce qu'il en sera de l'épidémie. Tous les festivals prévus cet été sont reportés d'un an. C'est assez troublant d'avoir déjà son planning pendant un an. Mais bon déjà c'est reporté donc c'est pas si mal, ce n'est pas annulé. On espère juste que tout va repartir le plus vite possible et qu'on va sortir de tout ça rapidement.

L&T: Est ce que tu peux décrire Toybloïd le groupe en 2 ou 3 mots ?
M: Alors sauvage, instinctif. Et des meufs (Rires)

L&T: Avant de passer à la dernière question, il y a une phrase qui me chiffonne un peu quand même dans votre bio. "Toybloid c'est du rouge à lèvres parfumé à la Kro". Y a pas meilleur comme bières que la Kro ?
M: (Rires). C'est le pote de Lou qui a écrit cette phrase. Il a mis "Kro" car ça doit rimer avec la phrase d'avant je pense (Rires). Mais la "Kro", c'est la bière de base et tout le monde s'y reconnaît. (Rires). Même si maintenant on est plus vins natures.

L&T: Dernière question: quel est le dernier album ou dernier morceau que tu as écouté ?
M: En ce moment, j'écoute beaucoup "The Big Moon". C'est un groupe de 4 londoniennes. Je suis tombé dessus en errant sur You Tube et c'est super bien. Elles sont toutes jeunes. Je n'en avais jamais entendu parler. C'est hyper bien, très plannant, un peu à la Warpaint. J'ai complètement accroché à leur musique. Elles ont fait un clip en plan séquence où elles sont toutes les 4 sur leurs vélos à panier, et c'est vraiment vraiment bien. Je recommande leur dernier album "Walking Like We Do".

L&T: Merci Madeleine pour cette interview et j'espère à très bientôt.
M: Oui, ce serait très sympa. Merci beaucoup Yann. A bientôt

Photo: Christiane Tastayre
Image