interview

Scarlean

Rencontre avec Alex, le chanteur du groupe Scarlean. Le groupe a récemment sorti un très bel album "Soulmates" qui explore les sentiments de l'être humain. Et "cerise sur le gâteau", un titre enregistré avec la belle et talentueuse Anneke Van Giersbergen. Il nous parle de tout ça dans cet entretien téléphonique, confinement oblige.

L&T: Salut Alex, peux tu nous présenter le groupe et pourquoi ce nom Scarlean?
Alex: Salut. Scarlean existe depuis 2013. Nous sommes 5 musiciens: Fabien à la batterie, Olivier à la basse, Michel et Jo aux guitares, et moi au chant. Nous avons fait un 1er album "Ghost" en 2016, qui a été réédité en 2018. Et donc là, on a ressorti, fin 2019, un nouvel album "Soulmate". Ensuite pourquoi Scarlean ? C'est la compression de 2 mots "Scar" "cicatrice" et "Lean" qu'on peut traduite par "sèche". Et ça représente les petites cicatrices de la vie qui disparaissent, mais laissent quand même une trace.

L&T: vous vous définissez pour votre style musical Rock, Metal alternatif ? Mais on trouve d'autres styles dans ce nouvel album, des passages plutôt Black, vous explorez pas mal non?
Alex: Rock Metal Alternatif est l'étiquette qui est le plus ressortie. Donc du coup on s'est dit qu'on faisait ça, puisqu'il faut "définir" ce qu'on fait comme musique. Mais dans la réalité on fait une musique beaucoup plus variée et qui a du mal a trouvé une étiquette. On va trouve du groove, de l'électronique voir indus par moments, trip hop. On n'a pas vraiment de limites dans la composition. On ne se pose pas de questions sur le style. On met surtout beaucoup d'énergie.

L&T: On sent beaucoup de travail dans les arrangements, tout en conservant un ligne qui vous est propre. A la fois très "classique", mais quelques fois un peu déroutante avec pas mal de claviers qui "enveloppent" les morceaux.
Alex: Ce qu'il faut savoir c'est que le 1er album on l'a composé à 2: Jo le guitariste et moi. Avant même de rechercher un line up. Le nouvel album a, lui, été composé avec le nouveau line up qui est présent depuis 2019. Michel à la guitare nous avait rejoint en 2017 et début 2019 Olivier à la basse et Fabien à la batterie sont arrivés. Et donc là, la grosse différence c'est que chaque musicien joue de son instrument et donc ça a donné plus de cohérence dans les harmonies. Fabien, par exemple, a un jeu très groove qui sait s'adapter à tous les styles et ça a apporté beaucoup. Et effectivement on a mis pas de claviers car c'est quelque chose qui nous plaît pas mal. On aime bien les sons électroniques. Moi je suis assez fan des machines. Donc on n'a pas hésité à rajouter des choses oui.

L&T: Ca donne une atmosphère particulière à l'album.
Alex: Oui c'est ça complètement. Il y a des certaines choses que l'on arrive pas à rendre avec des instruments classiques. Donc l'idée c'est d'apporter tout ce côté "sound design".

L&T: Peut être que je me trompe, je ne suis pas musicien, mais il y a une mise en avant de la basse sur pas mal de morceaux non?
Alex: Effectivement. Avant on avait plus tendance à la cacher ou plutôt l'utiliser pour donner du bas à l'album. Tandis que là, ce sont plutôt les guitares que l'on utilise pour donner ce bas. On joue sur des guitares 7 cordes. Et comme Olivier a apporté pas mal sur cet album, on ne voulait pas qu'il soit en arrière mais au contraire on voulait une assise basse/Batterie très présente.

L&T: Bon, on va en parler maintenant, il y a ce titre "Wonderful life" avec Anneke Van Giersbergen. Comment ça s'est fait, pourquoi? Bref on veut tout savoir.
Alex: On avait dans l'idée de faire une reprise. Et on est parti sur ce titre "Wonderful life" de Black qu'on voulait adapter pour l'album. C'est pour ça que le morceau est très différent de l'original. Et à la fin du maquetage du morceau, on s'est dit que ce serait bien que ce soir interprété par une fille. Et pour rigoler j'ai dit "Pourquoi pas Anneke Van Giersbergen". Et du coup, j'ai envoyé un mail à Rob Snijders qui est manager et son mari, en me disant qu'on pouvait toujours tenter le coup. Un peu comme une bouteille à la mer en me disant, on verra bien bien ce qu'il se passe. Et il s'est passé que le jour même, Anneke m'a répondu en me disant qu'elle adorait le morceau et qu'elle avait aimé notre adaptation et qu'elle était ravie de participer à cette chanson.
On est rentré en studio, on lui a envoyé les pistes et elle nous a renvoyé ses voix avec les orientations qu'on lui avait donné.

L&T: Sacrée plus value pour l'album.
Alex: Complètement. Le fait d'avoir Anneke sur l'album nous donne une aura et on nous prend un peu plus au sérieux quand tu travailles avec des gens qui sont connus et reconnus dans le milieu. Et on espère pour le prochain album faire quelque chose avec un autre artiste. On a quelques idées, mais on verra comment ça se passe.

L&T: Bon "Soulmates", ce n'est pas que cette collaboration. On va parler de l'album, pourquoi ce titre ?
Alex: Sans être un concept album, on a voulu parler de la dualité, des sentiments opposés dans une personne. Donc "Soulmate" ou "Ame Soeur", on ne parle pas de 2 personnes mais de 2 sentiments qui sont "Ame Soeur". Un sentiment positif et un
sentiment beaucoup plus négatif. Et tout l'album a des textes qui ont tendance assez obscurs quand même. On est dans quelque chose d'assez grave, sombre. Et on essaie à chaque fois de trouver une petite lueur d'espoir. L'idée est de dire aux gens qu'il faut se recentrer sur ces émotions et savoir faire cohabiter ses émotions.

L&T: Les textes sont forts, puissants, poétiques par moment vous avez travaillé comment les paroles ?
Alex: C'est moi qui écrit tous les textes. J'aime beaucoup travailler en images et en ressentis. L'idée est de faire de la poésie mais avec un fond assez cru. Ce que j'appelle de la poésie réaliste, de la poésie brute. L'idée générale est d'exprimer des sentiments, au sens large du terme, opposés. On parle de religion, de guerre, d'amour, de haine, d'empathie. Beaucoup de sujets qui tournent autour de l'humain. On cherche à aller au delà des simples paroles et d'aller au fond du concept. Il fallait que l'album soit humain au niveau du jeu, vivant et que les textes soient en adéquation avec ça. D'ailleurs les textes ont insufflé la musique.

L&T: Ca allait être ma question. Comment vous avez travaillé pour la musique?
Alex: La base de l'album a essentiellement été composée par Jo et moi. Pour ma part j'ai souvent l'habitude de composer avec une guitare sèche et chant, basiquement. Pour tout ce qui est arrangement, on a beaucoup travaillé. On a passé un an à se voir 2 ou 3 fois par semaine pour transformer et travailler les morceaux. L'idée était de bien comprendre les textes. Bien les expliquer afin qu'au niveau du ressenti, du relief qu'on allait donner aux morceaux, tout soit cohérent. Et pas simplement un texte posé sur de la musique.

L&T: C'est une continuité par rapport à "Ghost" votre 1er album?
Alex: Je pense que oui car il y a pas mal de morceaux qui ont été composés en même temps que ceux de "Ghost". Des morceaux qu'on a récupéré et remanié. On a toujours parlé d'humains et je pense qu'on va creuser encore ça. C'est un sujet intarissable l'humain et la nature et la nature humaine. Tout se combine. On va essyaer d'étendre l'univers de notre personnage présent sur les 2 premiers albums. On va essayer plus tard d'expliquer d'où vient ce personnage, créer la génèse de tout ça.

L&T: C'est un album taillé, composé pour la scène, ou pas spécialement?
Alex: Il n'a pas été fait pour la scène à la base. Mais pour l'avoir joué sur scène quelque fois, on s'aperçoit qu'il fonctionne très bien. Les morceaux comme l'album ont un petit côté "cinématographique". C'est une histoire que l'on raconte de bout en bout. On a remarqué qu'en concert les gens étaient intrigués et en même temps attentifs.
Ils écoutent vraiment. Et ça, ça nous a vraiment plu. On a senti qu'il s'était passé quelque chose.

L&T: Vous avez prévu une scénarisation spéciale pour vos concerts?
Alex: C'est quelque chose à laquelle on pense mais on essaie de prendre du recul pour éviter de faire une scénarisation disons "basique" qui desservirai l'univers de notre musique. Ce qu'on fait actuellement c'est d'exprimer notre musique avec le plus d'authenticité possible. On est 5 musiciens avec 5 personnalités différentes et on arrive à bien se comprendre musicalement. On communque bien ensemble sur scène, on a des échanges, on arrive à bien rentrer dans nos personnages, donc on va surtout garder ça surtout. Authenticité plutôt que trop d'artifices.

L&T: Qu'est ce qui a changé évolué pour ce deuxième opus par rapport à ce que vous aviez produit avant?
Alex: Principalement, c'est l'aspect collégial dans la composition et dans l'échange entre musiciens. C'est assez rare dans un groupe, d'avoir 5 personnes qui arrivent à se comprendre musicalement et humainement. On a vraiment un lien très fort tous ensembles. On a un objectif commun et on fait ça avec une philosophie qui fait qu'on n'est pas dans une perspective de faire "mieux que le voisin". On est dans notre bulle et on fait les choses comme on les ressent. Il y a beaucoup d'échanges. On n'est pas dans le jugement, on est vraiment à l'écoute les uns des autres. Ca n'a pas changé, ça s'est même amplifié. En fait on aime beaucoup ce que fait l'autre. Michel est un super photographe, Olivier en digital painting fait des trucs incroyables et pareil pour les clips et la captation vidéo, Fabien avec peu de choses arrive à faire des trucs avec le son, et moi qui suis plus dans la direction artistique. Voilà, on arrive tous à trouver notre place autour de la musique. En fait tout le monde amène sa pierre et c'est vraiment super.

L&T: 2 ou 3 mots pour définir Scarlean ?
Alex:: Super facile. Puissant. Emotionnel. Original.

L&T: Waouh, je crois que tu es celui qui a répondu le plus vite à cette question. 3 mots sans hésiter.
Alex: (Rires) Je me suis bien préparé !!

L&T: Dernière question: quel est le dernier album ou morceau que tu as écouté ?
Alex: Le dernier album de Klone "Le Grand Voyage" qui est fantastique. Et aussi le dernier Leprous "Pitfalls" que je trouve incroyable. Très cinématographique et très humain. 2 supers albums et 2 supers groupes.

L&T: Merci beaucoup.
Alex: C'est moi qui te remercie.
Image