interview

DUALITY
Rencontre avec le groupe francilien Duality qui nous parle de leur EP intitulé "Elements" qui nous entraîne dans un univers métaphorique, un voyage plein d'espoir en passant par les méandres du passé. Un groupe à découvrir.


L&T: Bonjour, pouvez-vous nous présenter le groupe DUALITY et déjà pourquoi ce nom?
D: Bonjour, DUALITY est notre groupe de métal fondé il y a 4 ans. On vient tous d'Île de France ! Le nom DUALITY vient d'un rêve d'ados d'avoir son propre groupe de Metal. On voulait faire du bon son comme le single de Slipknot à l'époque !

L&T: Comment vous êtes-vous rencontrés ?
D: Deux membres (dont un ex) se sont rencontrés en colonie de vacances, d'où le rêve d'ados. Le groupe a démarré en duo en 2016 puis les autres membres sont arrivés en même temps par la suite. Clément de T.A.N.K est arrivé plus récemment depuis le clip de FLUFFY CLOUD.

L&T: Comment pouvez-vous vous définir musicalement ? On trouve du metalcore, du prog, un peu de mélancolie, bref un large éventail de sons.
D: C'est difficile de se définir sur un style car selon le morceau, selon le riff de guitare, selon le chant sur telle ou telle partie... Le style peut varier. Ce qui fait qu'on retrouve diverses influences dans notre musique. On ne souhaite pas s'attacher à un style et dire on fait ça point barre. On fait du Metal ! (rire)

L&T: On va parler du nouvel album "ELEMENTS". Pourquoi ce titre ?
D: On s'est rendu compte après l'écriture qu'il y avait une part métaphorique dans nos morceaux et que chacun s'apparentait à un élément. In The Sun pour le feu, Ship pour l'eau, Buried pour la terre, et enfin Fluffy Cloud pour l'air. Solace est arrivé après mais n'est pas une simple pièce ajoutée. C'est un titre qui vient clôre cet EP comme un cinquième élément.

L&T: Quels sont les thèmes que vous abordez ?
D: Nous abordons des sujets qui peuvent interpeller tout le monde. On traite beaucoup sur l'introspectionet la recherche de soi. Chaque morceau à son histoire dans laquelle on essaye d'emmener l'auditeur, par les paroles et bien évidement les instruments.

L&T: Si on se réfère à vos albums précédents, vous aimez explorer les âmes profondes, perdues même. C'est un besoin de mieux se comprendre soi-même ?
D: C'est ce qu'on a pu constater également, il y a cette mélancolie du premier album qui reste présente dans l'écriture de notre musique. Le fait de composer des morceaux en mineur et de valoriser des riffs mélancoliques influencent les textes vers un imaginaire introspectif. 

L&T: C'est un concept album ? Une expérimentation ?
D: "Elements" n'est pas un concept EP. Il y a certes un fil rouge mais le thème des éléments est discret et métaphorique. Pour nous, un concept opus doit réellement explorer une thématique et l'approfondir tant au niveau des paroles que du sens donné à la musique et aux instruments.

L&T: Vous travaillez comment ? Chacun compose de son côté ? Vous bossez en commun ?
D: Maxime (Basse) est le compositeur principal. Il écrit la majeure partie d'une compo puis l'envoie aux guitaristes qui s'approprient le morceau, y ajoutent des idées, et on ajuste ensemble l'instrumental. Dans un troisième temps on envoie le morceau à Julien (chant) pour qu'il assimile l'instrumental.

L&T: Idem pour les textes. Ca se passe comment ?
D: On se fait plusieurs écoutes du morceau, chacun de notre côté, et on se fait ensuite un brainstorming de ce que nous évoque la musique. De là, on conjugue nos idées et on part sur une histoire. Maxime enfin écrit les paroles. Pour Solace on a fait différemment car c'est un ami du groupe, Benoît Dupuis, qui a écrit les paroles.

L&T: L'album a été composé en pensant à la scène, ou pas forcément ?
D: Totalement ! Notre but c'est de jouer sur scène, alors, ce que nous composons, nous le voyons pour du Live.

L&T: Si on revient sur votre parcours, vous sortez un album "40 Waves"qui parle de la dérive de l'humain, puis un EP "Archeology" qui est le prélude à un autre album prévu l'an prochain ou vous abordez les divinités (pour faire simple), puis là vous avez sorti "Elements" qui se rapproche de part ses thèmes au 1er album, c'est pas un peu bizarre comme évolution ?
D: Oui c'est sûr que ce n'est pas un parcours évident mais bon, tout est possible ! On voulait faire l'album tout de suite après l'EP "Archeology" mais on s'est rendu compte que c'était trop tôt. Il fallait régler beaucoup de choses avant, en termes de production, promotion, composition etc. Il y a mille choses à faire autour de la musique quand on a un groupe ! On n’y pense pas au début.

L&T: Le confinement, puis déconfinement vous inspire-t-il pour un futur album sur les aspects psychologiques et les réaction de l'être humain à cette période ?
D: C'est sûr que la période questionne beaucoup notre liberté et particulièrement la solidarité et la nature humaine. Peut-être que ça nous inspirera pour écrire des textes… Mais on ne fait jamais de musique engagée et on ne pense pas changer cet aspect dans notre formule.

L&T: Dans vos références on retrouve Textures, Tesseract, Fire from the Gods. Ce sont les mêmes références pour tous ou il y a d'autres influences ?
D: On s'est mis d'accord sur ces groupes puisqu'il faut toujours en citer 3. En réalité on a suffisamment d'influences pour remplir cette interview ! Elles sont très variées car nous sommes 5 et nos parcours sont différents. De Michael Jackson à Meshuggah en passant par Peter Gabriel…

L&T: Pourquoi cette série de EP consécutifs entre 2018 et 2019 ? C'est pour rester présent ?
D: Clairement : oui. Comme dit précédemment la préparation d'un album réellement abouti prends un temps fou et nécessite d'être beaucoup remis en question pour obtenir le meilleur résultat possible. Mais on avait déjà des morceaux prêts qui fonctionnaient très bien, mais de façon totalement
indépendante par rapport au thème du futur album, donc on en a profité pour les sortir au compte-goutte avec de beaux visuels pour rester dans l'actu musicale tout en continuant de peaufiner le resteà venir !

L&T: Quelle(s) évolution(s) il y a eu entre votre 1er album et celui ci. Je parle d'un point de vue musical, mais peut être aussi dans les textes, dans le travail etc....
D: Notre premier album était de la recherche, de l'expérimentation. On l'a fait pour nous. L'EP "Archeology" comprend trois titres plus aboutis et composés aussi pour le public. Quant à l'EP "Elements" nous avons fait un bon énorme en terme de composition et de production en travaillant avec Amaël de Novelists. Pour nous c'est sur cet opus que démarre réellement l'identité du groupe. Musicalement notre style est un peu prog car nous privilégions des structures évolutives aux chansons "couplet-refrain".

L&T: 2 ou 3 mots pour définir DUALITY le groupe ?
D: Une tarte citron meringuée en forme de caméléon.

L&T: Dernière question: quel est le dernier album ou morceau que vous avez écouté ?
Jérémy : "Monsters" de Currents.
Logan : "Fracture" de Bleed From Within.
Julien : "Panther"; de Pain Of Salvation.
Maxime : "Sundowning" de Sleep Token et "Conduit" de Gravemind.

L&T: Merci beaucoup.
D: Merci à toi.
Image